P7xq98prahl2kotoyg5j jpeg

Le système immunitaire des athlètes est-il meilleur que celui des personnes normales ?

En général, lorsqu’on se réfère aux athlètes, nous les imaginons comme des individus en meilleure santé que les personnes normales. En effet, ils sont soumis à des activités sportives régulières et parfois intenses. Mais pour autant, la pratique du sport de haut niveau ne suffit pas pour affirmer que le système immunitaire des athlètes est meilleur que celui des personnes normales. Voici pourquoi.

 

Le système immunitaire des athlètes : mythe ou réalité ?

La médecine ne cesse de faire des progrès. De nos jours, pour aider les athlètes à optimiser leur immunité, les professionnels de santé peuvent prescrire des molécules autorisées par les instances sportives. Il s’agit par exemple de suppléments nutritifs que nous pouvons trouver dans les produits Lasante.net accessibles en ligne.

A découvrir également : Description de Betiton : Le meilleur site de pari sportif

En outre, plusieurs études se sont intéressées aux systèmes immunitaires des athlètes. Le but de ces recherches est d’établir une comparaison entre le système de défense des professionnels du sport et celui des personnes normales. Selon les conclusions, il existe plusieurs points de similitude et peu de différence entre les deux systèmes immunitaires.

En réalité, la science n’est pas parvenue à démontrer la suprématie de la fonction immunitaire des athlètes sur celle des personnes normales. Nous ne pouvons donc pas associer la pratique sportive aux changements immunitaires sur l’aspect purement clinique. C’est ce que nous révèlent des études menées à ce propos par Nieman en 1997. Au contraire, les cellules immunitaires présentent des réactions différentes au stress lors d’un exercice intense à intervalles réguliers.

A découvrir également : Du matériel de sport adapté aux personnes handicapées et aux enfants

En réalité, leur action tend à augmenter, inhibant de ce fait, la fonction des neutrophiles. A priori, le système immunitaire des athlètes n’est pas meilleur que celui des personnes normales. En revanche, le sport recèle de nombreux avantages. D’ailleurs, dans sa publication intitulée « Inclusive, sustainable, welcoming national sports federations », la plus haute instance sanitaire oriente les organismes sportifs dans la mise en avant des bienfaits d’une vie active.

 

Quels impacts exercent les activités sportives sur le système immunitaire des athlètes ?

La pratique d’activités sportives intenses peut réduire l’immunité chez les athlètes de haut niveau. Leurs organismes peuvent subir des blessures ou des infections. Dans ce cas, des traitements adaptés peuvent être d’une grande efficacité. Toutefois, rappelons que la science ne démontre pas la supériorité de l’immunité des athlètes à celle des personnes normales.

A découvrir également : Pourquoi inscrire son enfant au padel ?

Mais cela ne signifie pas pour autant que les activités physiques ne sont pas bénéfiques à l’immunité, tant des personnes normales que des sportifs professionnels. En général, la pratique d’exercices modérés consolide les défenses immunitaires. En effet, lors des entraînements, notre corps sécrète des endorphines considérées comme des hormones réductrices de stress et facilitatrices du sommeil.

Athlète ou personne normale, l’équilibre est la clé d’une bonne immunité

Pour résumer, le système immunitaire des athlètes n’est pas meilleur que celui des personnes normales. Nous devons trouver un équilibre dans la pratique de nos activités physiques. Ainsi, chacun pourra en tirer le plus grand bien pour sa santé. D’ailleurs, l’autorité sanitaire responsable de la qualité de soins et de la sécurité des patients multiplie les actions favorables au bien-être. Enfin, l’absence d’un régime alimentaire équilibré et densifié en nutriments essentiels peut compromettre notre santé. Pour cela, nous devons associer à la pratique sportive une nutrition équilibrée.

A découvrir également : L’importance des ceintures de force pour les Athlètes : Optimisation de la performance et prévention des blessures