PGwwdVS7WRNrRtrh01jm

Tapis d équitation : faire le bon choix

La prolifération des différents modèles de tapis d’équitation pose plusieurs difficultés dans le choix de ceux-ci. Aujourd’hui, on peut retrouver autant de modèles de selle que de tapis d’équitation disponibles à l’achat. C’est pour cela qu’il est important de connaître les critères pertinents sur lesquels s’attarder afin de faire le choix le plus efficient.

 

Choisir son tapis d’équitation : la découpe

Pour commencer, il est important de choisir un modèle de tapis de selle en parfaite concordance avec l’anatomie de son cheval. Il est important d’insister sur ce paramètre étant donné que c’est un détail que les cavaliers en général, et principalement les amateurs, ignorent généralement. Si le choix de la selle est bâclé, il peut arriver que certaines parties du corps du cheval subissent de fortes pressions

C’est ainsi qu’en cas d’inadéquation entre la morphologie de notre champion et le tapis de selle, sa colonne véritable peut s’en trouver affectée. Il en est de même pour le garrot qui par sa délicatesse peut facilement être exposé aux mêmes risques. Dans le but de préserver l’intégrité physique de notre monture, un type particulier de tapis est recommandé. Il s’agit pour cela de choisir un tapis de selle avec découpe anatomique

Il est important de vérifier que celui-ci est idéalement dégarotté d’avant en arrière. C’est de cette façon qu’il est aisé d’épargner la zone du garrot et ses points de suppression. Il en va de même pour la colonne vertébrale ainsi que de l’arrière de la selle. Il faut également noter qu’il existe d’autres méthodes pour protéger la santé du cheval. 

On peut pour cela aérer la ligne de dos du tapis dans la gouttière de la selle. Cette astuce permet de réduire considérablement le risque de blessures de harnachement. Tout comme des zones de dépilations situées le long de la colonne vertébrale de notre équidé. 

 

L’importance de la matière

La matière du tapis est importante pour le bien-être du cheval. En effet, il faut maîtriser son équidé. Il est tout d’abord connaître les matières pour lesquelles il rencontre des problèmes d’allergies. Privilégier les matières naturelles telles que le coton est une option qui permet en général de sécuriser la santé de notre champion. Le coton présente en effet de nombreux avantages sur plusieurs plans.

Le coton est tout d’abord une matière facile à entretenir. Il est doux et simple à laver. En plus de cela, c’est une matière adaptée à l’effort étant donné qu’il est respirant. Cependant, la principale caractéristique du coton est certainement son caractère hypoallergénique. Et c’est en cela qu’il minimise fortement les risques d’allergies.

La présence d’une doublure en coton sur certains tapis en cette matière garantit un plus grand confort. Celle-ci permet à la peau du destrier de mieux respirer. Mais contribue également à l’amélioration de la circulation de l’air en discontinu. Notons également que le coton est une matière qui facilite l’évacuation de la sueur. Contribuant ainsi à un séchage prompt du tapis.

Pour obtenir une plus grande longévité du tapis de selle, on peut mettre en application certaines méthodes. C’est ainsi qu’il est judicieux par exemple de retirer les poils du tapis avec une brosse douce. Pour le mettre convenablement dans la machine à laver. Il est conseillé à cet effet de programmer celle-ci en cycle doux et à basse température. La couleur étant facilement altérable au soleil, il est recommandé de ne pas y exposer le tapis.

 

Choisir l’épaisseur la mieux adaptée

Plusieurs cavaliers pensent que le tapis le plus intéressant pour leur selle doit être épais pour plus de confort. C’est une idée reçue qui est loin d’être prouvée. Il suffit de prendre exemple sur nous-mêmes, avec des vêtements très amples comme les doudounes. Lorsqu’elle est épaisse et pile à notre taille, elle devient compressante et même si elle nous protège du froid, elle nous met mal à l’aise.

C’est ainsi qu’un tapis de selle épais a également tendance à réagir sur l’équidé. Il est souvent comprimé par celui-ci et incapable de se mouvoir correctement. Par ailleurs, un tapis épais a la fâcheuse tendance à faire des modifications sur l’adaptation de la selle. Ce qui à la longue va rendre celle-ci particulièrement étroite. Dans ce cas, c’est une nouvelle fois le dos qui est affecté par la pression exercée. 

C’est ainsi que les points de pression apparaissant sur le dos du destrier sont capables de provoquer la diminution du volume des muscles du garrot. Ils peuvent même lui provoquer des blessures et également générer des douleurs intenses. Ce qu’il faut retenir ici est qu’une grande épaisseur ne garantit absolument pas le confort du cheval. Il faut noter que le bien-être de ce dernier est plus sûr quand le tapis est en adéquation avec son anatomie.

 

Mettre l’accent sur le passage de la sangle

Le confort du destrier est forcément fonction du passage de la sangle. Bien qu’il est pourtant courant que plusieurs cavaliers négligent ce détail. Le principal objectif du passage de la sangle est de maintenir en place le tapis sur le dos du cheval. De cette manière, le confort du cheval est maximisé. C’est également un détail qui permet au cavalier lui-même de se sentir commode sur le dos du cheval.

Lorsque le passage de la sangle est bien effectué, le risque de descendre de cheval afin de repositionner un tapis qui a glissé est fortement réduit. Il suffit pour cela de passer convenablement la sangle par les endroits indiqués sur le tapis. Ceci permet d’éviter de la replacer l’accessoire à tout moment. 

 

Prendre en compte l’esthétisme

L’identité d’un cavalier se traduit d’abord dans son image avant de se construire à travers ses performances. Il en va de même pour sa monture qui avant d’écumer les pistes voit son aura définie à travers son apparence. C’est en cela que le choix du tapis de selle est important pour mettre en avant la personnalité de cavalier ainsi que celle de sa monture.

Cet accessoire permet en effet de modeler son image de diverses manières. C’est ainsi que les plus fantaisistes choisissent les couleurs les plus flashy et sophistiquées. Tout comme les plus réservés préfèrent certainement des couleurs sobres, voire sombres. Il existe par ailleurs plusieurs types de matières disponibles.

En dehors du coton, que nous recommandons une fois de plus, d’autres textures sont disponibles. Il faut cependant retenir qu’il est toujours important de s’assurer que le cheval n’y est pas allergique. On peut ainsi citer les galons en simili croco, le satin ou encore les galons écossais. Il suffit simplement de se lâcher et de laisser libre cours à l’imagination.

 

Conclusion

La popularisation du Saddle Fitting a largement contribué à conscientiser les cavaliers sur l’importance du choix du matériel équestre. C’est cette discipline qui a permis qu’un travail de fond se fasse sur l’adaptation de la selle à l’anatomie du cheval et de son cavalier. Il est donc temps pour les monteurs à la traîne de se mettre à jour et de passer en priorité le confort de leur monture. 

Le tapis de selle est en cela un accessoire des plus représentatifs de l’évolution des mentalités. Lorsqu’il est bien choisi, il permet en général une amélioration notable des performances du cheval. Tout comme du couple que forme le cavalier avec son destrier.